Dialogue sur la nature humaine

By Edgar Morin, Boris Cyrulnik

Passionnant et riche discussion entre deux penseurs de notre temps dont le trait commun est l'interdisciplinarité : sociologie, psychiatrie, psychanalyse. Ils constatent l'un et l'autre l'indissociabilité du cerveau et de l'esprit, l'interdépendance du culturel et du psychologique, du cérébral et du biologique.

Show description

Quick preview of Dialogue sur la nature humaine PDF

Best Social Science books

Against Absolute Goodness (Oxford Moral Theory)

Are there issues we should always worth simply because they're, without problems, reliable? if this is the case, such issues may be stated to have "absolute goodness. " they might be solid simpliciter or complete cease - no longer strong for somebody, now not reliable of a type, yet still strong (period). they may even be referred to as "impersonal values. " the explanation why we should worth such issues, if there are any, could in simple terms be the truth that they're, comfortably, great things.

Making Patriots

Even if Samuel Johnson as soon as remarked that "patriotism is the final shelter of scoundrels," over the process the background of the us we now have seen our percentage of heroes: patriots who've willingly positioned their lives in danger for this state and, in particular, its rules. And this can be much more amazing provided that the us is a rustic based at the rules of equality and democracy that motivate individuality and autonomy way more without difficulty than public spiritedness and self-sacrifice.

Acting in an Uncertain World: An Essay on Technical Democracy (Inside Technology)

Controversies over such concerns as nuclear waste, genetically changed organisms, asbestos, tobacco, gene treatment, avian flu, and mobile phone towers come up virtually day-by-day as speedy medical and technological advances create uncertainty and convey approximately unexpected issues. The authors of appearing in an doubtful international argue that political associations has to be increased and greater to control those controversies, to rework them into efficient conversations, and to result in "technical democracy.

Technology and Society: Building our Sociotechnical Future (Inside Technology)

Technological swap doesn't take place in a vacuum; judgements approximately which applied sciences to enhance, fund, industry, and use have interaction principles approximately values in addition to calculations of prices and merits. This anthology makes a speciality of the interconnections of expertise, society, and values. It bargains writings by means of professionals as assorted as Freeman Dyson, Laurence Lessig, Bruno Latour, and Judy Wajcman that might introduce readers to contemporary brooding about expertise and supply them with conceptual instruments, a theoretical framework, and data to aid know how expertise shapes society and the way society shapes know-how.

Additional resources for Dialogue sur la nature humaine

Show sample text content

Nous savons de toutes les façons que les causalités linéaires sont abusives ; c’est nous qui les fabriquons pour donner au monde une imaginative and prescient réductrice et donc sécurisante. Dès l’instant où j’ai une certitude, los angeles certitude est le meilleur de mes tranquillisants ; or, on connaît les effets des tranquillisants, ils font dormir et engourdissent los angeles pensée. Aussi une petite angoisse, un petit débat, los angeles petite mise à mort d’une idée permettent-ils de créer une autre idée, de faire vivre et faire naître une nouvelle théorie. Même raisonnement pour l’homme ! Lorsque nos enfants arrivent au monde, pourquoi leur faut-il vingt à trentemois pour apprendre à parler notre langue ? Il y a en fait une genèse préalable qui les prépare à l. a. langue. Lorsqu’ils arrivent à l. a. langue, ils naissent à un autre monde, structuré auparavant par le récit de leur famille et de los angeles société. Et lorsqu’on vieillit, c’est généralement là, au troisième âge, qu’on arrive à comprendre le sens de nos efforts, ce sens pouvant alors se mettre en récit. Il y a, à ce second, une inspiration importante, celle de passer le relais à d’autres qui feront de nouvelles théories. Si l’on veut vivre, on est voué à débattre et à combattre, c’est évident. Edgar Morin. – Oui… Et j’ai d’ailleurs essayé d’établir une notion des idées en faisant los angeles différence entre théorie et doctrine. J’appelais théorie un système d’idées qui se nourrit dans l’ouverture avec le monde extérieur, en réfutant les arguments adverses ou en les intégrant s’ils sont convaincants, et en acceptant le principe de sa propre mort, de sa propre biodégradabilité si par exemple des événements infirment los angeles théorie. C’est du reste ce qui arrive dans les sciences, puisqu’il y a une compétition dans les théories : quand arrive une nouvelle théorie, plus complète que l’ancienne, l’ancienne accepte l. a. mort. Une doctrine est une théorie, mais elle est fermée. Elle se réalimente sans arrêt par l. a. référence à l. a. pensée de ses fondateurs, dits infaillibles, du style � Marx a dit », � Freud a dit », références à un texte canonique, biblique, and so on. Ces dernières veulent être une affirmation permanente de l’idée, quand quelque selected semble los angeles contredire, quand los angeles réalité présente un trouble. Bien sûr, les doctrines peuvent vivre plus longtemps, automobile elles se blindent. Le plus souvent, elles peuvent tenir des siècles parce qu’on ne peut finalement les vérifier qu’après los angeles mort : le paradis, l’enfer, los angeles promesse de Dieu, and so forth. Mais même sur le plan des idées sociales et politiques, combien de temps des théories perdurent, alors qu’on a montré leur fausseté de multiples façons ? Et pourquoi ? Mais parce que les doctrines satisfont des désirs, des aspirations, des besoins. Regardez le marxisme – sous ses formes vulgaires : il a été très rapidement démontré que ses prédictions en matière des periods moyennes et du prolétariat étaient fausses. Pourtant il renaissait, automobile il correspondait à une promesse, il cachait une faith. Et il a fallu attendre l’effondrement de l’Union soviétique pour que ce marxisme s’effondre.

Download PDF sample

Rated 4.82 of 5 – based on 11 votes