Djinn

By Alain Robbe-Grillet

« Robbe-Grillet nous revient, au meilleur de sa forme, avec une manière de conte fantastique, décoré d’un titre hugolien : Djinn. Que ce djinn-là soit une transcription phonétique du prénom féminin américain Jean, porté par une des figures majeures du récit, c’est une première malice. Elle sera suivie de beaucoup d’autres. Tout est jeu dans ce texte qui ne cesse de se dédoubler, en faisant oublier ce qu’il est pour donner l’illusion parfaite d’autre chose.

Ce livre réussit à être, en même temps, une merveilleuse histoire à dormir debout, aussi étrange qu’un conte d’Hoffmann, aussi souriante qu’une rêverie de Lewis Carroll, aussi rebondissante qu’une aventure de James Bond, et il nous apporte une excellente synthèse de l’univers romanesque de Robbe-Grillet.

Tout y est. Ses décors préférés, ses objets fétiches, ses intrigues favorites d’espionnage et ses reprises maniaques des mêmes scènes sous un éclairage différent.

Simon Lecœur, à los angeles recherche d’un emploi, tombe dans les rets d’une mystérieuse Américaine, Jean, qui le subjugue au element qu’il en devient aussitôt amoureux. Sans rien lui expliquer, elle le cost d’une venture qu’un crisis, apparemment imprévu, l. a. chute d’un enfant sur le pavé disjoint d’une ruelle vague, l’empêche d’accomplir. Cet twist of fate, parfaitement programmé au contraire, remet Simon entre les mains de deux enfants, Marie et Jean, qui le contraignent à jouer l’aveugle pour découvrir quelle corporation souterraine il sert : c’est une société de lutte contre le machinisme où l’on n’use, par ironie, que de machines et dont tous les brokers, découvre-t-on à los angeles fin du récit, après plusieurs variantes, ne sont que des robots.

Je pense que Robbe-Grillet n’est jamais allé aussi loin dans ses angoisses. C’est pourquoi Djinn, avec ce titre hanté et ce fil conducteur imposé, me paraît être un de ses ouvrages les plus prenants. » (Jacqueline Piatier, Le Monde)

Show description

Preview of Djinn PDF

Best Thriller books

Blood Eagle

Ladies are killed within the similar terrible, ritualistic demeanour. The assassin scoffs the police with e-mails. it kind of feels transparent serial killer is at paintings, settling on sufferers at random and residing out a few twisted myth. yet, as Jan Fabel and his homicide group examine additional, not anything is because it first turns out.

Twice a Spy

Two times the rate, two times the difficulty, two times the joys, Charlie and Drummond Clark go back in two times a Spy.   Charlie and Drummond Clark are at the lam, hiding out in Switzerland close to a sanatorium that is trying out progressive remedies for Alzheimer's on Drummond. With them is NSA operative Alice Rutherford, who has been operating to exonerate them, yet earlier than she will be able to make any headway, she is abducted by way of a terrorist team.

Invasion of Privacy

Whereas assembly with a private informant, Mary Grant's husband, Joe, an FBI agent, is killed on a distant, dusty highway outdoors of Austin, Texas. The professional file areas blame on Joe's shoulders, however the tale simply does not upload up and Mary prods the FBI to enquire. There are only too many questions.

The Girl Who Played with Fire (Millennium Series)

The woman within the Spider’s net, the hot ebook within the Millennium sequence, is accessible now! half blistering espionage mystery, half riveting police procedural, and half piercing exposé on social injustice, the lady Who performed with hearth is a masterful, perpetually enjoyable novel.  Mikael Blomkvist, crusading writer of the journal Millennium, has determined to run a narrative that may disclose an in depth intercourse trafficking operation.

Additional info for Djinn

Show sample text content

Et il me secouait un peu, en même temps. Je soupçonne à présent cette pastille de menthe, à los angeles saveur suspecte, d’être un bonbon narcotique ; automobile je n’ai guère l’habitude de m’endormir ainsi en voiture. Mon ami Jean m’a drogué, c’est plus que possible, comme il avait dû en recevoir l’ordre. De cette manière, je ne connais même pas l. a. durée du parcours que nous venons d’accomplir. l. a. voiture est arrêtée. Et mon jeune consultant a déjà payé le prix de los angeles path (si, toutefois, il s’agit vraiment d’un taxi, ce qui me semble de moins en moins sûr). Je ne perçois plus aucune présence à los angeles position du chauffeur. Et j’éprouve le sentiment confus de ne plus me trouver dans los angeles même car. J’ai beaucoup de mal à reprendre mes esprits. L’obscurité où je suis encore plongé rend plus pénible mon réveil, et le laisse aussi plus incertain. J’ai l’impression que mon sommeil se prolonge, pendant que je suis en teach de rêver que j’en sors. Et je ne possède plus l. a. moindre idée de l’heure. � Dépêchez-vous. Nous ne sommes pas en avance. » Mon ange gardien s’impatiente et me le fait savoir sans ménagement, de sa drôle de voix qui déraille. Je m’extrais avec peine de l. a. voiture, et je me mets debout tant bien que mal. Je me sens tout étourdi, comme si j’avais trop bu. � Maintenant, dis-je, rends-moi ma canne. » Le gamin me los angeles met dans los angeles major droite, et il saisit ensuite l. a. gauche, pour m’entraîner avec vigueur. � Ne va pas si vite. Tu vas me faire perdre l’équilibre. – Nous allons être en retard, si vous traînez. – Où allons-nous à présent ? – Ne me le demandez pas. Je n’ai pas le droit de vous le dire. Et d’ailleurs, ça n’a pas de nom. » L’endroit est, en tout cas, bien silencieux. Il me semble qu’il n’y a plus personne autour de nous. Je n’entends ni paroles ni bruits de pas. Nous marchons sur du gravier. Puis le sol swap. Nous franchissons un seuil et nous pénétrons dans un bâtiment. Là, nous accomplissons un parcours assez compliqué, que le gamin a l’air de connaître par cœur, motor vehicle il n’hésite jamais aux changements de path. Un plancher de bois a succédé aux dallages du début. Ou bien, il y a quelqu’un d’autre, maintenant, qui nous accompagne, ou plutôt qui nous précède, afin de nous montrer le chemin. En effet, si je m’arrête un fast, mon jeune advisor, qui me tient par los angeles major, s’arrête aussi, et je crois alors distinguer, un peu plus en avant, un troisième pas qui proceed encore pendant quelques secondes. Mais c’est difficile de l’affirmer. � Ne vous arrêtez pas », dit le gamin. Et quelques mètres plus loin : � Faites recognition, nous arrivons à des marches. Prenez los angeles rampe de l. a. major droite. Si votre canne vous gêne, donnez-la moi. » Non, instinctivement, je préfère ne pas l. a. lui abandonner. Je pressens comme un chance qui s’approche. Je saisis donc, de los angeles même major, los angeles rampe en fer et l. a. poignée recourbée de l. a. canne. Je me tiens prêt à toute éventualité. Si quelque selected de trop inquiétant survient, je m’apprête à arracher brusquement mes lunettes noires avec l. a. major gauche (que le gamin tient assez mollement dans l. a. sienne) et à brandir, avec los angeles droite, ma canne ferrée en guise d’arme défensive.

Download PDF sample

Rated 4.81 of 5 – based on 22 votes