"... Le Moyne noir en gris dedans Varennes" / Divertissement sur les dernières paroles de Socrate

By Georges Dumézil

Dès le début du XIXe siècle, les commentateurs de Nostradamus ont signalé, dans le 20e quatrain de los angeles IXe Centurie, un faisceau de détails précis qui paraît annoncer l. a. fuite et l'arrestation de Louis XVI : "de nuit", un personnage "en gris" "viendra dedans Varennes" et, aussitôt après, dans le dernier vers, un "élu cap reason tempête, feu, sang, tranche" – le tranche étant un couperet. Mais les autres détails sont inexpliqués : pourquoi le personnage en query est-il appelé "le moine noir"? Pourquoi vient-il "par los angeles forêt de Reines"? Et que signifie le deuxième vers, sans syntaxe : "Deux elements, vaultorte, Herne, l. a. pierre blanche"? À partir de ces données, l'auteur suggest trois jeux. Un puzzle : l'étude philologique et historique du texte permet-elle d'éclairer toutes ces énigmes, sans résidu, par les circonstances du "drame de Varennes"? Un jeu logique : si l'on admet que, au milieu du XVIe siècle, Nostradamus a "vu" l'événement de 1791, quels sont les caractères distinctifs de cette connaissance, les mécanismes de cette pensée, qui diffère à los angeles fois de l. a. pensée onirique et de los angeles pensée réfléchie? Un jeu métaphysique enfin : remark concevoir les moyens de cette connaissance?

À los angeles fin du Phédon, Socrate, achevant de mourir, prononce onze mots très simples qui signifient : "Criton, nous devons un coq à Asklépios. Payez l. a. dette et n'oubliez pas." Aucune exégèse satisfaisante n'a été proposée. l. a. plus usuelle est celle que Lamartine a mise en vers :

"Aux dieux libérateurs, dit-il, qu'on sacrifie!

Ils m'ont guéri! – De quoi? dit Cébès. – De l. a. vie!"

Toute l'existence, tout l'enseignement de Socrate protestent contre cette interprétation. Qu'a-t-il voulu dire?

Show description

Quick preview of "... Le Moyne noir en gris dedans Varennes" / Divertissement sur les dernières paroles de Socrate PDF

Best Philosophy books

Philosophical Temperaments: From Plato to Foucault (Insurrections: Critical Studies in Religion, Politics, and Culture)

Peter Sloterdijk turns his prepared eye to the historical past of western inspiration, engaging in colourful readings of the lives and ideas of the world's such a lot influential intellectuals. that includes nineteen vignettes wealthy in own characterizations and theoretical research, Sloterdijk's companionable quantity casts the improvement of philosophical considering now not as a buildup of compelling books and arguments yet as a lifelong, intimate fight with highbrow and religious pursuits, full of as many pitfalls and derailments as transcendent breakthroughs.

Cut of the Real: Subjectivity in Poststructuralist Philosophy (Insurrections: Critical Studies in Religion, Politics, and Culture)

Following François Laruelle's nonstandard philosophy and the paintings of Judith Butler, Drucilla Cornell, Luce Irigaray, and Rosi Braidotti, Katerina Kolozova reclaims the relevance of different types frequently rendered "unthinkable" by means of postmodern feminist philosophies, akin to "the real," "the one," "the limit," and "finality," therefore severely repositioning poststructuralist feminist philosophy and gender/queer stories.

History of Shit (Documents Book)

Written in Paris after the heady days of pupil insurrection in may well 1968 and ahead of the devastation of the AIDS epidemic, heritage of Shit is emblematic of a wild and adventurous pressure of Seventies' theoretical writing that tried to marry thought, politics, sexuality, excitement, experimentation, and humor. greatly redefining dialectical proposal and post-Marxist politics, it takes an important--and irreverent--position along the works of such postmodern thinkers as Foucault, Deleuze, Guattari, and Lyotard.

The Puppet and the Dwarf: The Perverse Core of Christianity (Short Circuits)

Slavoj Žižek has been known as "an educational rock megastar" and "the wild guy of theory"; his writing mixes remarkable erudition and references to popular culture with a view to dissect present highbrow pieties. In The Puppet and the Dwarf he bargains an in depth examining of modern non secular constellation from the point of view of Lacanian psychoanalysis.

Extra resources for "... Le Moyne noir en gris dedans Varennes" / Divertissement sur les dernières paroles de Socrate

Show sample text content

Mais tout n’est pas visuel. Ou bien il faudrait penser que ses yeux se sont posés et attardés sur des files encore non écrits, ou sur le livre érudit de M. Georges Lenôtre, pour qu’il pût leur emprunter des noms comme Sauce, et même Narbonne, ou simplement Varennes. N’aurions-nous pas ici un autre trait de ce mode de connaissance : non seulement Nostradamus voyait les événements, les paysages avec leurs détails, non seulement il percevait abstraitement les harmonies et les causalités de l’histoire, mais tout se passe comme si quelque selected ou quelqu’un parlait en lui, s’adressait à ce qui est préparé et organisé dans nos cerveaux pour accueillir des sons articulés et en reconnaître le sens. Qu’en dites-vous ? — À moins de supposer que � Varennes » lui est venu de l. a. lecture d’une carte, dit M. de Momordy, ou � Herne » d’un poteau indicateur, ou � Saulce » d’une enseigne de marchand d’huile, il faut bien admettre qu’une oreille intérieure était de l. a. partie. — Comment interpréter cette constatation, sinon admettre que l. a. � révélation » transcrite dans les quatrains qui nous occupent a mobilisé, dans le cerveau de Nostradamus, les deux sens qui donnent les perceptions à longue distance, en même temps que l’alchimie du langage ? dans le cerveau, je le souligne : nous ne jouons pas avec l. a. imaginative and prescient cutanée, extra-rétinienne de l’archicube Farigoule ! M. de Momordy enchaîna. — Vous avez sans doute raison, mais, puisque vous admettez que l. a. � révélation » a été vue, entendue et, si l’on peut dire, raisonnée, élaborée par ce que vous appelez l’alchimie du langage, vous rencontrez une difficulté, du moins une query considérable. — Peut-être l’ai-je prévue. Laquelle ? — Nostradamus écrit en vers, en décasyllabes rimés, avec élision obligatoire des finales muettes sauf à los angeles césure, après los angeles quatrième syllabe. C’est le moule dans lequel se coulent tous les quatrains des Centuries. Quel est le rapport entre ce qu’il avait entendu de sa � source » et ce qu’il a mis par écrit ? Nous nous trouvons dans une scenario moins easy que celle de Victor Hugo, quand il récitait les réponses plus ou moins poétiques qu’il tirait de los angeles table : Hugo fournissait tout : le kind et los angeles prosodie immuables qu’il avait façonnés et, en même temps, non moins hugolien, le contenu du discours qu’il attribuait de bonne foi aux Esprits. Dans les Centuries, du moins dans les quatrains IX 20 et 34, nous savons que le contenu n’est pas de Nostradamus, ou de lui seul, puisqu’il s’est vérifié dans l’histoire, mais los angeles constitution rythmique, uniforme d’un bout à l’autre du recueil, lui appartient. N’a-t-il pas pu couper ici, ajouter là, pour ajuster sa Pythie sur le lit de Procuste ? — Vous avez raison, dit M. Espopondie, c’est un problème et j’ai quelques idées là-dessus. Mais nous sortons de notre propos restricté d’aujourd’hui, qui ne concerne pas los angeles ou les resources des quatrains, mais seulement, objectivement, les caractères de leurs énoncés. Sur le reste, réfléchissez encore. Charles Leslucas crut sans doute discerner une certaine lassitude dans les yeux de M.

Download PDF sample

Rated 4.35 of 5 – based on 37 votes