No bank : L'incroyable histoire d'un entrepreneneur de banlieue qui veut révolutionner la banque

By Hugues Le Bret

Présentation de l'éditeur

Un ex-dirigeant de l. a. Société générale, mis de côté par l'establishment bancaire, et un fils d'immigré surdoué de l. a. technologie s'associent pour monter un projet révolutionnaire : NoBank. Leur yet ? Donner à tous l'accès à un compte et à une carte de paiement pour une poignée d'euros. Leurs armes ? Les applied sciences de pointe. Leurs alliés ? Les buralistes. Leurs consumers ? Nous tous.

Biographie de l'auteur

Hugues Le Bret a été directeur de l. a. communique de los angeles Société générale et PDG de Boursorama. Il est l'auteur de los angeles semaine où Jérôme Kerviel a failli faire sauter le système financier mondial, disponible en issues.

Show description

Preview of No bank : L'incroyable histoire d'un entrepreneneur de banlieue qui veut révolutionner la banque PDF

Similar History books

Crowded with Genius: The Scottish Enlightenment: Edinburgh's Moment of the Mind

Within the early eighteenth century, Edinburghwas a dirty backwater synonymous with poverty and disorder, and lately recognized for non secular persecution. whilst this small walled-off urban surrendered to a handful of Highlanders in 1745, issues had by no means appeared bleaker. but through century's finish, the traditional Scottish capital had develop into the surprise of recent Europe, because of a bunch of pals whose trailblazing ingenuity and fervour for ideas replaced the best way we all examine the area.

The Ruin of the Roman Empire: A New History

The dream Alexander the nice and Julius Caesar shared of uniting Europe, the Medi-terranean, and the center East in one group shuddered after which collapsed within the wars and mess ups of the 6th century. Historian and classicist James J. O'Donnell—who final introduced readers his masterful, annoying, and revelatory biography of Saint Augustine—revisits this previous tale in a clean approach, bringing domestic its occasionally painful relevance to modern concerns.

Marvel Comics: The Untold Story

“Sean Howe’s heritage of surprise makes a compulsively readable, riotous and heartbreaking model of my favourite tale, that of ways a host of weirdoes replaced the world…That it’s all real is simply frosting at the cake. ”—Jonathan Lethem“Exhaustively researched and artfully assembled, this e-book is a ancient exploration, a hard work of affection, and a dwelling representation of ways the most unearthly corners of the counterculture can occasionally develop into the culture-at-large.

The Chinese in America: A Narrative History

In an epic tale that spans a hundred and fifty years and keeps to the current day, Iris Chang tells of a people’s look for a greater life—the decision of the chinese language to forge an id and a future in an odd land and, frequently opposed to nice hindrances, to discover good fortune. She chronicles the various accomplishments in the USA of chinese language immigrants and their descendents: construction the infrastructure in their followed state, scuffling with racist and exclusionary legislation, strolling the racial tightrope among black and white, contributing to significant clinical and technological advances, increasing the literary canon, and influencing the way in which we predict approximately racial and ethnic teams.

Additional resources for No bank : L'incroyable histoire d'un entrepreneneur de banlieue qui veut révolutionner la banque

Show sample text content

Il a très mal vécu cette déchéance sociale, cumulant dépression, tuberculose et melanoma, mais il n’a jamais baissé les bras de l’exigence. Par son choix, il a sauvé l’essentiel, l’éducation de sa famille et ses valeurs. Ne jamais baisser les bras, ce sont les premiers mots qui sont venus à l’esprit de Sakina lorsque je lui ai call foré quelles étaient les valeurs de sa famille. Aujourd’hui, son fils Ryad est un homme. Un homme au sens de Kipling. J’ai dit à Laurent deux ans plus tôt : � D’abord, je vais lancer NoBank. Je me consacrerai à l’écriture quand ce sera fait. » C’est fait. L’avenir nous dira l. a. suite, ce n’est pas l’objet de ce livre. J’ai voulu inscrire cet ouvrage dans le prolongement de mon dernier récit. Je ne pouvais pas passer à autre selected sans clore le dernier épisode. Je voulais le raconter dans les détails. Mes intensions avaient été déformées. J’avais un goût d’inachevé dans los angeles bouche. Je voulais dire ce que je pensais de cette affaire désastreuse et montrer que l. a. recherche de l. a. vérité n’intéressait ni l. a. justice, ni le régulateur, ni le législateur. Ni finalement los angeles banque, j’ai payé pour le voir. J’ai été mis à l’index par une minorité parce que j’ai voulu comprendre et faire réfléchir. J’espère qu’un jour le niveau de transparence des entreprises rejoindra celui de l. a. sphère publique. los angeles gouvernance y est encore embryonnaire, les actionnaires et salariés sont très mal représentés, beaucoup de décisions restent arbitraires et opaques. Je suis fier d’être le preferable dirigeant d’entreprise à avoir écrit un livre intime. Je l’ai fait après avoir crossé dix années au comité exécutif d’une banque de best plan. En pleine sense of right and wrong. Les collaborateurs m’ont remercié par centaines. En revanche, j’ai sous-estimé ma capacité de rebond. Cela m’a coûté cher. Plus cher que je ne l’imaginais. Je n’avais pas envie de reprendre los angeles plume avant d’avoir pleinement digéré cette part. Et puis, comme espéré, je suis tombé sur l’inattendu. Ryad sortait de nulle half, et c’est exactement là que je me rendais. Il m’a call foré de l’accompagner dans son projet, il m’a dit qu’il avait besoin de moi, mais en réalité c’est moi qui avais besoin de lui. Il m’a reliefé à relever les bras. J’ai petit à petit repris confiance en moi. Je n’ai pu me remettre à écrire que fin 2012. C’est à ce second que j’ai vraiment retrouvé l’essentiel. los angeles liberté. Elle existe toujours, disait Montherlant, il suffit d’en payer le prix. Il m’aura fallu attendre que ma tête devienne plus légère. À 30 ans, lorsque j’ai créé ma première entreprise, l. a. traversée du désert avait duré dix-huit mois. À l’approche de los angeles cinquantaine, cela m’a pris deux ans alors que ma courbe d’expérience était beaucoup plus vaste. Cela aurait dû être l’inverse. l. a. réalité est simple : écrire est dérangeant. Je m’appelle Hugues. Je crée des entreprises et j’écris des livres après que mon ancien employeur a refusé l. a. booklet de mon ouvrage sur les liaisons dangereuses entre los angeles banque et les activités de marché. Je n’ai pas settle foré los angeles censure.

Download PDF sample

Rated 4.90 of 5 – based on 23 votes