Serments et deuils (L'Assassin Royal, Tome 10)

By Robin Hobb

À Castelcerf, Fitz s’efforce de poursuivre sa project : former un extended family d’Art avec le prince héritier Devoir, un serviteur basic d’esprit, et lui-même. Mais remark parvenir à fondre en un tout harmonieux des personnalités aussi disparates ? automobile rien n’est apaisé dans l. a. forteresse ancestrale où l. a. risk des Pie se fait toujours plus pressante. Ceux-ci, pétris de haine, ont réussi à introduire des espions à los angeles cour même.

Quant à l. a. reine, elle doit recevoir des représentants du Lignage pour mettre un terme aux persécutions des vifiers. Dans sa vie privée, le malheureux Fitz est également tourmenté : son fils délaisse son apprentissage pour une belle jeune fille qui affronte à cette celebration l’hostilité de son père. Et le vieil Umbre, autrefois si lucide, semble perdre l. a. tête : il dévoile l’ambition dévorante et insensée d’entrer dans l’héritage royal.

Entre inquiétude, colère et désespoir, Fitz doit donc constamment jongler pour sauver l’avenir du royaume tant sont nombreux les risks qui les menacent, lui et l. a. dynastie.

Show description

Quick preview of Serments et deuils (L'Assassin Royal, Tome 10) PDF

Similar Fantasy books

Dawn of Empire: A Novel

0000000000000 0000000000 0000000000000

Lost: A Novel

“A outstanding, perceptive, and deeply relocating delusion. ” —Boston Sunday Globe  Publishers Weekly calls Gregory Maguire’s misplaced “a deftly written, compulsively readable modern day ghost tale. ” Brilliantly weaving jointly the literary threads of J. M. Barrie’s Peter Pan, Charles Dickens’s A Christmas Carol, and the Jack the Ripper tales, the bestselling writer of The depraved Years canon creates a charming fairy story for the trendy global.

Something Deadly This Way Comes (Madison Avery)

I am Madison Avery, accountable for heaven's hit squad . . . and scuffling with itall the way in which. whilst Madison died the evening of her promenade, she knew her lifestyles might by no means be a similar. Now she has a robust amulet that provides her the appearance of a physique, a staff of rogue angels by way of her facet, the power to flash ahead into the longer term to determine the form of future, and an ideal boyfriend who does not even brain that she's lifeless.

Summerkin (Summerlands)

Sarah Prineas combines lore from various cultures, a courageous and ingenious younger heroine, and a richly certain magical global right into a tale that would satisfaction middle-grade fanatics of Diana Wynne Jones and Rick Riordan. In Summerkin, the sequel to Sarah Prineas's fantasy-adventure Winterling, Fer now the principles the mystical realm as girl of the Summerlands.

Extra resources for Serments et deuils (L'Assassin Royal, Tome 10)

Show sample text content

J’avais besoin d’un ami et tu m’as repoussée. J’avais toujours été là, moi, quand tu en avais besoin, Fitz ! J’avais partagé ton lit pendant sept ans, espèce de salaud ! Mais tu n’as même pas pris l. a. peine de me demander remark j’allais, et tu as refusé de monter sur mon cheval, comme si j’étais une pestiférée ! — Astérie ! » clamai-je pour interrompre le flot de ses paroles. Je n’avais pas crié par méchanceté, mais elle eut une sorte de hoquet puis elle fondit en larmes. Alors les réflexes de sept années prirent le dessus : je l’attirai contre ma poitrine. �Je n’avais pas l’intention de te faire de l. a. peine », dis-je à son oreille ; ses cheveux soyeux bouffaient sur ma chemise et leur parfum familier m’emplissait les narines. J’éprouvai soudain l’obligation de lui expliquer ce qu’elle savait déjà. �Tu m’as causé une grande douleur quand j’ai découvert que je n’étais pas le seul homme de ta vie. Peut-être étais-je stupide de croire le contraire ; tu ne l’avais jamais démenti. Je me suis bercé d’illusions, je le sais. Mais j’ai ecu mal quand même. » Pour toute réponse, elle sanglota encore plus fortress en s’agrippant à moi. Son cheval s’agita nerveusement et piétina ses rênes. Serrant Astérie d’un bras, je me déplaçai en crabe et m’emparai des courses. Paix. persistence, transmis-je à l’animal qui courba le cou légèrement. Je continuai de tenir Astérie contre moi, pensant qu’elle ne tarderait pas à se calmer, mais ses larmes ne se tarirent pas. Je los angeles croyais sans cœur, mais �irréfléchie » los angeles définissait mieux, comme une enfant qui s’approprie ce qui lui fait envie sans s’inquiéter des conséquences ; je possédais une plus grande expérience qu’elle des reasons et des effets, et je m’en voulais de mon angle. Comme je l’espérais, ses sanglots s’apaisèrent pour lui permettre de m’entendre quand je déclarai à mi-voix : �Je tiens à ce que tu saches l. a. vérité ; l. a. dernière fois, quand j’ai prétendu que je pensais à Molly quand j’étais dans tes bras... c’était pretend. Ça n’est jamais arrivé. Ces propos étaient indignes et ils ne nous grandissaient ni l’un ni l’autre. Quand je te tenais contre moi, tu emplissais mes sens. Je regrette d’avoir cherché à te blesser par un mensonge. » Ses pleurs ne cessaient toujours pas. � Qu’y a-t-il, Astérie ? Raconte-moi. — Ce n’est pas... ce n’est pas seulement parce que tu as été merciless avec moi. C’est... » Elle prit une suggestion hachée. �Je crois... j’ai peur que mon mari ne... Cette nuit-là, il a dit ne s’être jamais rendu compte combien il désirait un enfant. Il n’a aucun espoir d’hériter et il n’a donc pas besoin d’un héritier, mais ce sont ses propres paroles ; et... et je crois qu’il est, enfin, que peut-être... » Elle laissa sa word en suspens, incapable de formuler sa plus grande angoisse. �A-t-il pris une maîtresse ? demandai-je à mi-voix. — C’est ce que je pense ! fit-elle d’une voix plaintive. Au début de notre mariage, il avait envie de moi tous les soirs ! Je savais bien que ça ne durerait pas éternellement mais, quand ses ardeurs se sont calmées, il a continué néanmoins à...

Download PDF sample

Rated 4.44 of 5 – based on 34 votes